Interview Bilan de compétences : Thierry CRESSON

Tout au long de sa carrière, Thierry Cresson a “vadrouillé” (selon ses propres termes), géographiquement mais aussi professionnellement. Avant de décider, à 54 ans, de réaliser un bilan de compétences chez PERSPECTIVE. Témoignage.

 

Pouvez-vous nous présenter votre parcours en quelques mots ?

Titulaire d’un CAP boucher, j’ai effectué mon service militaire au 1er régiment de chasseurs parachutistes de Pamiers (09), à 18 ans. Avant de revenir dans la région pour travailler comme aide-mécanicien avec mon beau-frère, pendant 2 ans, puis dans une entreprise de nettoyage.

A 23 ans, j’ai décidé de m’engager dans la Légion étrangère. Je suis donc parti en outre-mer pendant 4 ans, à Djibouti puis en Guyane, avant de revenir m'installer à Avignon.

 

On peut dire que vous avez beaucoup “vadrouillé”...

Oui ! J’ai fait pas mal de choses. Je ne suis jamais resté inactif, je ne suis jamais resté au chômage. Tout ce que je faisais me plaisait.

Une fois mon contrat à l’Armée terminé, j’ai intégré le centre de tri de l’aéroport de Nice, à 28 ans. Je suis d’abord entré comme magasinier, puis je me suis petit à petit dirigé vers la cuisine, où ils cherchaient un commis : j’ai appris sur le tard et j’y suis resté pendant 23 ans.

 

Qu’est-ce qui vous a amené à faire un bilan de compétences ?

Il y a quelques années, l’entreprise a fermé. Je suis parti avec une rupture conventionnelle. J’ai changé de société mais pas de métier : j’ai travaillé pendant quelques mois pour l’entreprise API, à Sophia Antipolis, puis pour La Croix Rouge, à Mougins. Et j'ai décidé d'arrêter la cuisine. Cela ne me plaisait plus, je voulais faire autre chose. J’ai songé à une reconversion.

 

Comment avez-vous découvert le centre PERSPECTIVE ?

Pôle Emploi m’a donné une liste d’une vingtaine de centres de bilans de compétences. J’ai téléphoné à plusieurs centres qui n’ont pas répondu. Puis j’ai eu PERSPECTIVE, qui m’a donné un rendez-vous la semaine d’après.

 

Comment s’est déroulé votre Bilan de compétences ?

Mon bilan de compétences a duré 3 mois, à raison de 8 séances de 2 heures. J’ai commencé par faire la liste de ce que je savais faire, avec l’aide de ma conseillère. Je sais bricoler, je sais faire la cuisine, je sais nettoyer… D’emblée, j’ai pensé à l’aide à domicile.

Pendant mon Bilan, on a “vadrouillé” d’un poste à l’autre, en regardant à droite à gauche… J’ai pensé à ambulancier, mais compte-tenu de mon âge, j’ai renoncé. Puis à jardinier, mais je suis allergique au pollen, donc c’était un problème. Finalement, j’en suis donc resté à la première idée.

 

Quel a été le résultat de votre bilan de compétences ? 

A l’issue de mon bilan, je me suis inscrit pour suivre une formation chez Inter Val Formation, à La Trinité, pendant 2 mois, où j’ai décroché mon diplôme. Puis j’ai intégré l’entreprise Domidom, à Nice, où j’ai été embauché en CDI, comme auxiliaire de vie, le 7 décembre. Je suis très heureux parce que je ne voulais pas rester chez Pôle Emploi pendant des mois.

 

Quel est votre sentiment aujourd’hui ?

Je suis ravi, parce que je ne voulais ni travailler dans les hôpitaux, ni dans les maisons de retraite. Mais vraiment m’occuper des personnes à domicile, et c’est ce que je fais aujourd’hui.

Je suis totalement indépendant, je travaille seul, et cela me convient très bien. Je me déplace en voiture ou à moto, entre Cagnes-sur-Mer et Saint-Paul-de-Vence : je continue à “vadrouiller”, à plus petite échelle...

 

Recommanderiez-vous le bilan de compétences autour de vous ?

J’ai déjà commencé à parler du bilan de compétences dans mon entourage : j’ai un ami, électricien de métier, qui s’est fait licencier il n’y a pas très longtemps. Je lui ai expliqué que j’étais passé par PERSPECTIVE et que cela m’a permis de décrocher mon poste actuel.

Mon bilan m’a permis de découvrir un autre métier qui réunit toutes mes compétences. Aujourd’hui, je bricole, je fais de la cuisine… donc je fais ce que j’aime. Et en même temps, je rends service...

Notre équipe répond à vos questions

ou

Faites votre demande

Conformément à la loi « Informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, en vous adressant à PERSPECTIVE Conseil, Coaching et Formation - 11 Av. Georges Clemenceau 06000 NICE - Tél. 09 72 55 35 86 – contact@pccf.fr – www.perspective-ccf.fr. SARL au capital de 15.000 € - SIRET N° 792 767 873 000 21 - Déclaration d’activité organisme de formation professionnelle continue N° 93.06.07160.06.