Bilan de compétences / CPF : quelle prise en charge avec la Réforme Pénicaud ?

CPF/CPA, CPF de transition professionnelle, CIF... De quelles prises en charge pourrez-vous bénéficier pour financer votre bilan de compétences avec l'entrée en vigueur de la nouvelle Réforme Pénicaud (loi Avenir professionnel), en janvier 2019 ? On vous explique tout.

Après la disparition du DIF (Droit Individuel à la Formation) et l'apparition du CPF (Compte Personnel de Formation) au 1er janvier 2015, 2019 sonnera la disparition du CIF (Congé Individuel de Formation), qui sera remplacé par le CPF de transition professionnelle. Qu'en est-il de la prise en charge de votre bilan de compétences ?

 

Quelques rappels tout d'abord

Plusieurs possibilités de prises en charge de votre bilan de compétences s'offraient à vous jusqu'à présent, en fonction de votre situation : 

  • Le CPF (Compte personnel de formation), via les OPCA, depuis que le bilan de compétences y est éligible (1er janvier 2017).
  • Pôle Emploi, via le dispositif d'Aide individuelle à la formation (AIF), qui constitue une aide financière pour suivre une formation ;
  • Le CIF, via les OPACIF, (Organismes Paritaires collecteurs Agréés pour le financement du Congé Individuel de Formation), pour les bilans de compétences effectués hors temps de travail.

Quid du CPF ?

A partir du 1er janvier, vous aurez toujours la possibilité de demander la prise en charge de votre bilan de compétences avec votre CPF :

  • hors temps de travail, sans faire de demande à l'employeur, et sans aucune allocation de formation ;
  • sur le temps de travail, avec l'accord de votre employeur.

Mais attention au calendrier ! Les principaux changements concernant le CPF (monétisation et mise en place d'une application mobile) étant attendus à l'automne 2019 (après un premier report), les délais de prise en charge de votre bilan de compétences risquent de s'allonger à l'approche de cette période. 

 

Du CIF au CPF de transition professionnelle

Avec l'arrivée du CPF de transition professionnelle (en remplacement du CIF), un salarié aura toujours la possibilité de demander la prise en charge d'une action de formation de longue durée, destinée à changer de profession ou de métier. Ainsi qu'un congé spécifique, dans le cas où la formation est effectuée sur le temps de travail (partiellement ou totalement).

Peu de changements à ce niveau-là donc.

Mais attention aux délais de prise en charge, là encore ! La disparition des OPACIF étant programmée, seules les prises en charge qui ont fait l'objet d'un "engagement" par un OPACIF avant le 31 décembre 2018, seront assurées. Pour les autres, il faudra attendre l'entrée en vigueur officielle du CPF de transition professionnelle. Une période de"transition" de quelques mois est à prévoir.

Vous l'aurez compris, que vous envisagiez une prise en charge avec votre CPF ou votre CIF, un certain nombre d'éléments demeurent inconnus à ce jour, concernant le calendrier de prise en charge. Plus tôt vous ferez votre demande de prise en charge, donc, mieux ce sera !

09 72 55 35 86

du lundi au vendredi de 9h à 18h

2018 © Groupe Perspective