Bilan de compétences volez de vos propres ailes

« Vous êtes beaucoup aidé(e) pendant 8 semaines… avant de voler de vos propres ailes »

Interview Bilan de compétences : Florine POUX-BERTHE

Assistante commerciale dans le secteur de la communication depuis une quinzaine d’années, Florine POUX BERTHE a décidé de réaliser un bilan de compétences à 39 ans. Témoignage.

Pouvez-vous nous présenter votre parcours en quelques mots ?

Diplômée d’un Master 2 en Création multimédia, en 2005, j’ai commencé à travailler en 2006 dans le secteur de la Communication : vente d’affichages publicitaires urbain (abribus, etc.), signalétique… Cela fait 5 ans, aujourd’hui, que j’exerce le métier d’assistante commerciale dans une entreprise d’affichage grands formats et d’événementiel, à Carros (06).

Qu’est-ce qui vous a amené à faire un bilan de compétences ?

Je connais ma branche sur le bout des doigts, donc il y a forcément un sentiment de “confort”. Sauf qu’après, la réalité du métier reprend très vite le dessus : téléphone, devis, mises en production… je ne me sentais plus à ma place, il y a trop de stress. On travaille pour travailler. Se lever le matin avec la boule au ventre, ce n’est pas pour moi.

FLORINE POUX BERTHE - témoignage Bilan de compétences

Je n’avais plus confiance en moi. Je ne savais plus ce que je voulais faire. J’étais vraiment perdue. Je ne me connaissais plus. On se pose beaucoup de questions : “Je dois partir, j’ai besoin d’aide, mais je ne sais pas où, je ne sais pas quoi.”

J’avais le sentiment de ne pas exploiter l’ensemble de mes capacités et de mes compétences. Quand on n’a plus de passion, plus d’intérêt, plus envie d’aller travailler, et que cela devient mécanique, c’est compliqué.

Je n’ai jamais été comme ça, donc il fallait que je fasse quelque chose. Mes congés d’été, l’an dernier, m’ont permis d’ouvrir les yeux.

Comment avez-vous découvert le bilan de compétences ?

A ce moment-là, je voulais partir, mais je ne savais plus quoi faire : je me suis dit qu’il me fallait une aide extérieure. C’est en faisant des recherches sur Internet que j’ai découvert ce qu’était le bilan de compétences. J’avais vraiment besoin d’en passer par là.

J’ai appelé 2 centres de bilans de compétences à Nice. PERSPECTIVE m’a donné la possibilité de l’effectuer le samedi : cela m’arrangeait. Et le feeling avec ma conseillère est tout de suite passé. Donc je n’ai pas hésité.

Comment s’est déroulé votre bilan de compétences ?

Au moment d’aborder mon bilan, au mois de décembre, je n’avais pas d’idée de métier en tant que tel. Les deux premiers rendez-vous m’ont littéralement bluffée. Dès le début, les tests de personnalité ont révélé que j’avais un profil “sanitaire”.

Il faut savoir que j’avais déjà passé le concours d’infirmière, à 2 reprises, il y a plus de 5 ans, parce qu’à l’époque déjà, mon quotidien professionnel ne me correspondait plus. Le bilan de compétences m’a permis de me rendre compte que ce n’était peut-être pas une “lubie” à l’époque.

J’en suis aujourd’hui convaincue : je suis faite pour être infirmière. Nous sommes parties sur cette voie-là avec ma conseillère. Nous avons beaucoup discuté et beaucoup travaillé.

Qu’est-ce qui vous attire dans le milieu de la santé plus qu'ailleurs ?

Le stress que je subis aujourd’hui dans mon travail n’est pas utilisé à bon escient. En tant qu’infirmière, il y a aussi du stress… mais c’est pour des bonnes raisons, pour de vraies urgences.

Ce milieu m’attire essentiellement pour les relations humaines, la notion d’aide, mais aussi parce qu’il n’y a pas le même rapport à l’argent.

Comment avez-vous “travaillé” concrètement au cours de votre Bilan ?

Après avoir fait un certain nombre de recherches sur le quotidien d’une infirmière, avec des enquêtes métiers... j’ai été accompagnée, tout au long du mois de février, dans les démarches administratives et la constitution du dossier de candidature. Mais également dans la préparation de l’oral du concours, programmé 1 mois plus tard.

Comment s’est déroulé “l’après”-bilan de compétences ?

Quand le bilan se termine, il y a un vrai pincement au coeur. Humainement, on se dévoile quand même, donc on s’attache à sa conseillère. On a été tellement soutenu et appuyé qu’on a peur d’être un peu désemparé derrière.

On vous a beaucoup aidé pendant 8 semaines et c’est maintenant à vous de voler de vos propres ailes, et ça fait un peu peur. Le bilan m’a aussi apporté une part de confiance qui me manquait.

Dans quelle situation professionnelle êtes-vous aujourd’hui ?

J’ai eu les résultats du concours le 30 avril : il y avait 28 places, j’ai fini 7e. Résultat : je vais quitter mon entreprise actuelle au mois d’août, pour intégrer une école d’infirmière.

Quel est votre sentiment ?

Je suis très heureuse. Il me tarde d’intégrer l’école.

Je sais que le travail va être très dur, sans doute beaucoup plus que ce que je fais aujourd’hui. Trois ans d’école, ce n’est pas rien, mais c’est mûrement réfléchi ! Ce sera plus dur, mais le plaisir y sera.

Pour moi, c’était “infirmière” ou rien. Si je n'avais pas décroché le concours cette année, j'aurais retenté l'année prochaine. Mais c’est ce que je voulais faire.

Êtes-vous satisfaite de votre bilan de compétences ?

J’en suis très satisfaite, cela a été très bénéfique pour moi. Il faut dire que le feeling avec la conseillère a extrêmement joué. J’ai été accompagnée par une très bonne formatrice, qui m’a très bien aiguillée et a des connaissances très poussées dans plusieurs secteurs d’activités. C’était un vrai régal d’échanger avec elle. Elle m’a appris beaucoup de choses, autant sur moi que sur le milieu professionnel.

En quoi votre bilan vous a-t-il aidé à réussir votre concours ?

Le bilan de compétences est un atout, à plus d’un titre.

J’ai pu joindre la synthèse de mon bilan de compétences au dossier de candidature. Cela justifiait mon choix de reconversion et montrait que c’était mûrement réfléchi comme décision. Je pense que cela a joué.

En arrivant à l’oral de mon concours, je suis consciente que j’ai 39 ans, que je me reconvertis : ce n’est pas anodin. Le bilan de compétences m’a permis de gagner en sérénité. J’ai relu la synthèse de mon Bilan de compétences avant mon entretien, et cela m’a redonné confiance et remis dans le bain. Cela m’a vraiment apporté.

Recommanderiez-vous le bilan de compétences autour de vous ?

J’ai déjà commencé à le faire. Mes collègues savaient exactement sur quoi je travaillais tout au long de mon accompagnement. Je leur expliquais le déroulement, au fur et à mesure, ainsi que le résultat de chaque test. J’ai une collègue qui souhaite partir depuis un moment. Quand elle a vu le résultat de mon bilan de compétences, et ce qu'il m'a apporté, cela lui a donné des idées.

On perd très vite confiance quand on essuie des refus à des concours ou des emplois. On se décourage rapidement. Le bilan de compétences peut vraiment aider certaines personnes à ouvrir les yeux, et leur mettre un pied à l’étrier.

Où vous voyez-vous dans 3 ans ?

C’est un peu dur d’imaginer tant qu’on n’a pas essayé les différents services… Mais idéalement, pour voir plus de choses et avoir un large éventail de la profession, je préfèrerais travailler aux urgences. Ou devenir infirmière de bloc opératoire ou anesthésiste.

Pour cela, il faut 3 ans d’expérience après l’école, puis 1 an de formation.

Je vais bientôt avoir 40 ans. Mais je ne me ferme aucune porte...

« Vous êtes beaucoup aidé(e) pendant 8 semaines… avant de voler de vos propres ailes »

Interview Bilan de compétences : Florine POUX-BERTHE

Assistante commerciale dans le secteur de la communication depuis une quinzaine d’années, Florine POUX BERTHE a décidé de réaliser un bilan de compétences à 39 ans. Témoignage.

Pouvez-vous nous présenter votre parcours en quelques mots ?

Diplômée d’un Master 2 en Création multimédia, en 2005, j’ai commencé à travailler en 2006 dans le secteur de la Communication : vente d’affichages publicitaires urbain (abribus, etc.), signalétique… Cela fait 5 ans, aujourd’hui, que j’exerce le métier d’assistante commerciale dans une entreprise d’affichage grands formats et d’événementiel, à Carros (06).

Qu’est-ce qui vous a amené à faire un bilan de compétences ?

Je connais ma branche sur le bout des doigts, donc il y a forcément un sentiment de “confort”. Sauf qu’après, la réalité du métier reprend très vite le dessus : téléphone, devis, mises en production… je ne me sentais plus à ma place, il y a trop de stress. On travaille pour travailler. Se lever le matin avec la boule au ventre, ce n’est pas pour moi.

FLORINE POUX BERTHE - témoignage Bilan de compétences

Je n’avais plus confiance en moi. Je ne savais plus ce que je voulais faire. J’étais vraiment perdue. Je ne me connaissais plus. On se pose beaucoup de questions : “Je dois partir, j’ai besoin d’aide, mais je ne sais pas où, je ne sais pas quoi.”

J’avais le sentiment de ne pas exploiter l’ensemble de mes capacités et de mes compétences. Quand on n’a plus de passion, plus d’intérêt, plus envie d’aller travailler, et que cela devient mécanique, c’est compliqué.

Je n’ai jamais été comme ça, donc il fallait que je fasse quelque chose. Mes congés d’été, l’an dernier, m’ont permis d’ouvrir les yeux.

Comment avez-vous découvert le bilan de compétences ?

A ce moment-là, je voulais partir, mais je ne savais plus quoi faire : je me suis dit qu’il me fallait une aide extérieure. C’est en faisant des recherches sur Internet que j’ai découvert ce qu’était le bilan de compétences. J’avais vraiment besoin d’en passer par là.

J’ai appelé 2 centres de bilans de compétences à Nice. PERSPECTIVE m’a donné la possibilité de l’effectuer le samedi : cela m’arrangeait. Et le feeling avec ma conseillère est tout de suite passé. Donc je n’ai pas hésité.

Comment s’est déroulé votre bilan de compétences ?

Au moment d’aborder mon bilan, au mois de décembre, je n’avais pas d’idée de métier en tant que tel. Les deux premiers rendez-vous m’ont littéralement bluffée. Dès le début, les tests de personnalité ont révélé que j’avais un profil “sanitaire”.

Il faut savoir que j’avais déjà passé le concours d’infirmière, à 2 reprises, il y a plus de 5 ans, parce qu’à l’époque déjà, mon quotidien professionnel ne me correspondait plus. Le bilan de compétences m’a permis de me rendre compte que ce n’était peut-être pas une “lubie” à l’époque.

J’en suis aujourd’hui convaincue : je suis faite pour être infirmière. Nous sommes parties sur cette voie-là avec ma conseillère. Nous avons beaucoup discuté et beaucoup travaillé.

Qu’est-ce qui vous attire dans le milieu de la santé plus qu'ailleurs ?

Le stress que je subis aujourd’hui dans mon travail n’est pas utilisé à bon escient. En tant qu’infirmière, il y a aussi du stress… mais c’est pour des bonnes raisons, pour de vraies urgences.

Ce milieu m’attire essentiellement pour les relations humaines, la notion d’aide, mais aussi parce qu’il n’y a pas le même rapport à l’argent.

Comment avez-vous “travaillé” concrètement au cours de votre Bilan ?

Après avoir fait un certain nombre de recherches sur le quotidien d’une infirmière, avec des enquêtes métiers... j’ai été accompagnée, tout au long du mois de février, dans les démarches administratives et la constitution du dossier de candidature. Mais également dans la préparation de l’oral du concours, programmé 1 mois plus tard.

Comment s’est déroulé “l’après”-bilan de compétences ?

Quand le bilan se termine, il y a un vrai pincement au coeur. Humainement, on se dévoile quand même, donc on s’attache à sa conseillère. On a été tellement soutenu et appuyé qu’on a peur d’être un peu désemparé derrière.

On vous a beaucoup aidé pendant 8 semaines et c’est maintenant à vous de voler de vos propres ailes, et ça fait un peu peur. Le bilan m’a aussi apporté une part de confiance qui me manquait.

Dans quelle situation professionnelle êtes-vous aujourd’hui ?

J’ai eu les résultats du concours le 30 avril : il y avait 28 places, j’ai fini 7e. Résultat : je vais quitter mon entreprise actuelle au mois d’août, pour intégrer une école d’infirmière.

Quel est votre sentiment ?

Je suis très heureuse. Il me tarde d’intégrer l’école.

Je sais que le travail va être très dur, sans doute beaucoup plus que ce que je fais aujourd’hui. Trois ans d’école, ce n’est pas rien, mais c’est mûrement réfléchi ! Ce sera plus dur, mais le plaisir y sera.

Pour moi, c’était “infirmière” ou rien. Si je n'avais pas décroché le concours cette année, j'aurais retenté l'année prochaine. Mais c’est ce que je voulais faire.

Êtes-vous satisfaite de votre bilan de compétences ?

J’en suis très satisfaite, cela a été très bénéfique pour moi. Il faut dire que le feeling avec la conseillère a extrêmement joué. J’ai été accompagnée par une très bonne formatrice, qui m’a très bien aiguillée et a des connaissances très poussées dans plusieurs secteurs d’activités. C’était un vrai régal d’échanger avec elle. Elle m’a appris beaucoup de choses, autant sur moi que sur le milieu professionnel.

En quoi votre bilan vous a-t-il aidé à réussir votre concours ?

Le bilan de compétences est un atout, à plus d’un titre.

J’ai pu joindre la synthèse de mon bilan de compétences au dossier de candidature. Cela justifiait mon choix de reconversion et montrait que c’était mûrement réfléchi comme décision. Je pense que cela a joué.

En arrivant à l’oral de mon concours, je suis consciente que j’ai 39 ans, que je me reconvertis : ce n’est pas anodin. Le bilan de compétences m’a permis de gagner en sérénité. J’ai relu la synthèse de mon Bilan de compétences avant mon entretien, et cela m’a redonné confiance et remis dans le bain. Cela m’a vraiment apporté.

Recommanderiez-vous le bilan de compétences autour de vous ?

J’ai déjà commencé à le faire. Mes collègues savaient exactement sur quoi je travaillais tout au long de mon accompagnement. Je leur expliquais le déroulement, au fur et à mesure, ainsi que le résultat de chaque test. J’ai une collègue qui souhaite partir depuis un moment. Quand elle a vu le résultat de mon bilan de compétences, et ce qu'il m'a apporté, cela lui a donné des idées.

On perd très vite confiance quand on essuie des refus à des concours ou des emplois. On se décourage rapidement. Le bilan de compétences peut vraiment aider certaines personnes à ouvrir les yeux, et leur mettre un pied à l’étrier.

Où vous voyez-vous dans 3 ans ?

C’est un peu dur d’imaginer tant qu’on n’a pas essayé les différents services… Mais idéalement, pour voir plus de choses et avoir un large éventail de la profession, je préfèrerais travailler aux urgences. Ou devenir infirmière de bloc opératoire ou anesthésiste.

Pour cela, il faut 3 ans d’expérience après l’école, puis 1 an de formation.

Je vais bientôt avoir 40 ans. Mais je ne me ferme aucune porte...

Nos clients "Bilan de Compétences"

Naviguez vers la droite pour en voir davantage

PERSPECTIVE respecte la Charte de Déontologie des Acteurs de la Compétence

► Le Groupe PERSPECTIVE soutient et défend, à travers 10 engagements, les valeurs de transparence, loyauté et éthique professionnelle, indispensables au développement d’une offre de formation de qualité.

Faites votre demande

    Votre demande concerne

    Vous êtes

    Vous souhaitez contacter

    Thématique de la formation

    Modalité pédagogique

    Type d'action

    Mode de financement privilégié

    Quelle formule vous intéresse ?

    Modalités d'échanges

    Préférence des rendez-vous

    Secteur d'activité

    Diplôme visé

    Diplôme visé

    Diplôme visé

    Diplôme visé

    Diplôme visé

    Diplôme visé

    Diplôme visé

    Diplôme visé

    Diplôme visé

    Diplôme visé

    Diplôme visé

    Diplôme visé

    Diplôme visé

    Diplôme visé

    Diplôme visé

    Diplôme visé

    Diplôme visé

    Diplôme visé

    Diplôme visé

    Diplôme visé

    Diplôme visé

    Diplôme visé

    Diplôme visé

    Diplôme visé

    J'accepte que les données saisies dans ce formulaire soient utilisées pour me contacter dans le cadre de ma demande.

    * Champs requis

    Conformément à la loi « Informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, en vous adressant à PERSPECTIVE Conseil, Coaching et Formation - 23 Av. André Chénier 06100 NICE - Tél. 09 72 55 35 86 – contact@groupe-perspective.fr – www.groupe-perspective.fr. SARL au capital de 200.000 € - SIRET N° 792 767 873 000 39 - Déclaration d’activité organisme de formation professionnelle continue N° 93.06.07160.06.

    Notre équipe vous répond

    DU LUNDI AU VENDREDIDE 9 HEURES A 18 HEURES

    Des formations de qualité, pensées pour vous

    merci au groupe PERSPECTIVE pour m'avoir accompagner pour mon projet de VAE. J'ai pu profiter de l'expérience de madame Kershaw qui a su exploiter mes connaissances pour m'aider dans mon projet. Milles merci +++plus
    Claude C.
    19:57 15 Feb 24
    Une formation supérieure qualitative, je suis sorti de ce module plus confiant .je recommande sincèrement
    Yohan G.
    13:57 25 Jan 24
    formation en analyse financière top, super formateur
    Fabrice C.
    17:45 24 Jan 24
    Formation de qualité et enrichissante !
    Macky D.
    01:07 17 Jan 24
    J'ai aimé les cours que nous a fait Monsieur Timourdjian à l'IAE. Sa méthode d'enseignement est axée sur des exemples concrets ce qui facilite l'apprentissage, de plus il est de très bon conseils. C'est important pour nous d'avoir des cours donnés par des intervenants qualifiés.plus
    Fanny D.
    13:30 16 Jan 24
    Après une expérience très positive avec le Groupe PERSPECTIVE, je tenais à souligner la bienveillance et l'accompagnement dont j'ai pu bénéficier. Personnel à l'écoute et de très bons conseils.plus
    Méghane DE L.
    12:15 08 Jan 24
    J'ai suivi la formation "Développer son organisme de formation" dispensée par Armen Timourdjian et j'ai particulièrement apprécié le contenu et la capacité d'adaptation du formateur pour rendre les échanges très pertinents au regard de mes activités. Je recommande !plus
    Alexandre E.
    10:43 02 Nov 23
    Organisme très réactif à l’écoute et toujours bienveillant .
    thomas
    07:27 07 Aug 23
    Une approche professionnelle et des intervenants de grande qualité.
    Sébastien P.
    23:43 08 Jul 23
    Je recommande vivement le groupe perspective qui nous a accompagnés sur le développement de la marque employeur. Je remercie Armen pour son écoute, sa bienveillance et ses précieux conseils. Un accompagnement qui fait du bien!plus
    SIMIER M.
    13:34 04 Jul 23
    Équipe très sérieuse et impliquée., qui sait accompagner pour que tout le monde puisse atteindre ses objectifs.
    Stephane L.
    05:16 30 May 23
    Equipe sympathique, administration transparente.Très bon partenariat en tant que formatrice.
    Line B.
    11:05 25 Apr 23
    Merci à Groupe Perspective, j'ai suivi la formation "Réussir sa certification qualiopi" en avril 2020, j'ai pu bénéficier d'un enseignement de grande qualité, dispensé par des formateurs expérimentés et professionnels. Les cours étaient structurés de manière claire et concise, avec des exemples pratiques et des études de cas concrets qui ont rendu l'apprentissage facile et agréable.J'ai obtenu ma certification Qualiopiplus
    Céline C.
    09:09 25 Apr 23
    Une équipe investie pour favoriser le développement des compétences et accompagner au mieux ses clients. Un engagement qui est un réel gage de qualité.
    Carol P.
    14:34 24 Apr 23
    Une approche professionnelle de la formation et des personnes impliquées dans leur activité et de bon conseil
    Dominique R.
    12:48 22 Apr 23
    Le groupe Perspective nous accompagne depuis le début de l'année sur plusieurs projets.Armen est à l'écoute , bienveillant et très professionnel, il nous conseille sur de nombreux sujets.Nous avons un super accompagnement.C'est un groupe que je recommande fortement.plus
    priscilla K.
    08:10 21 Apr 23
    Je vois Perspective comme un groupe en avance de phase sur son activité. Leur sérieux est indéniable, leur équipe est vraiment très pro et de surplus sympa. Je leur donne toute ma confiance.plus
    Olivier P.
    08:51 20 Apr 23
    Très bonne organisation, centre de formation sérieux avec un vrai suivi et une super professeur d’anglais avec qui ça a été un réel plaisir d’évoluer (Faye L.)! Toute l’équipe est au top! Un grand merci! Je recommande !!plus
    Coralie B.
    20:52 18 Apr 23
    Je recommande fortement Groupe PERSPECTIVE. L’ensemble des formateurs ont une pédagogie adapté et très professionnelle.
    Yann D.
    19:29 18 Apr 23
    Avec mon profil de Qualiticienne Coach Formatrice j'apprécie tout particulièrement l'engagement qu'a pris le Groupe Perspective à faire reconnaitre au travers de diverses certifications son positionnement et sa démarche active d'amélioration continue, tant pour son Système de Management de la Qualité que pour sa démarche RSE. Faire vivre un tel système nécessite un engagement fort et continu de l'ensemble des collaborateurs et témoigne de leur positionnement d'acteur de confiance.plus
    Judith K.
    16:56 18 Apr 23

    Nos certifications

    Naviguez vers la droite pour consulter toute la liste

    Nos habilitations

    Naviguez vers la droite pour consulter toute la liste

    Evaluations Google
    4.3
    Basé sur 419 avis
    ×